Review in "Phisics World" - Infinite Instances: Studies and Images of Time - French Translation


Les instances infinies : ƒtudes et Images du Temps

 

Infinite Instances: Studies and Images of Time
Ed. Olga Ast
2011 Mark Batty Publisher, 224pp

www.infiniteinstances.com   
www.infiniteinstances.com/infinite_instances_review   
www.physicsworld.com/cws/article/print/2012/aug/23/reflections-on-time

PDF


RŽflexions sur le temps

La ConfŽrence de ArcheTime a ŽtŽ compltement diffŽrente de la plupart des rŽunions habituelles des physiciens. OrganisŽ par l'artiste conceptuel Olga Ast, l'ŽvŽnement de juin 2009 a rŽuni plus de 70 personnes au Ç background È trs variŽ, y compris des artistes, philosophes, Žcrivains, photographes et cinŽastes ainsi que des scientifiques. Outre le programme de confŽrences et tables rondes, une exposition parallle  a prŽsentŽ des Ïuvres dÕart, des installations et des pices vidŽo rŽalisŽes par des artistes comme le percussionniste, compositeur et improvisateur Jesse Stewart (qui a obtenu plusieurs prix pour ses Ïuvres), le cinŽaste expŽrimental Ken Jacobs et Olga Ast elle-mme.

Cette interdisciplinaritŽ Žtait nŽcessaire parce que le sujet de la ConfŽrence Žtait le temps– et comme lÕa dit l'Žcrivain scientifique (et participant ˆ la confŽrence) George Musser, Ç notre expŽrience du temps est si fondamentale et si mystŽrieuse qu'il faut tous les domaines de l'activitŽ humaine pour la comprendre È. Maintenant, quelque trois ans plus tard, Ast a produit ce beau livre grand format, Infinite Instances: Studies and Images of Time (Les instances infinies : ƒtudes et Images du Temps), qui rassemble dans un seul volume les nombreuses contributions ˆ ArcheTime.

Comme la confŽrence elle mme, Infinite Instances aborde le sujet du temps sous de nombreux angles, incorporant les voix techniques de scientifiques, ainsi que les rŽponses crŽatives d'artistes et les expŽriences ingŽnieuses de designers. La collection des essais visuels et des textes semble tre organisŽe sans aucun ordre particulier, mais en feuilletant les pages du livre,  une dichotomie appara”t. D'une part, le temps semble tre vŽcu comme quelque chose dÕorganique, vivant, en perpŽtuel mouvement, croissant – par exemple dans Ç Mon temps È (My Time) de Catinca Tilea, qui propose une montre qui contient des algues vivantes qui poussent ˆ un rythme diffŽrent, en fonction de  la quantitŽ de chaleur et de lumire qu'elles reoivent.

DÕun autre c™tŽ, le temps peut tre aussi reprŽsentŽ par des graphiques et diagrammes complexes, des appareils de mesure et des systmes de visualisation des donnŽes. On trouvera un exemple de cette dernire approche  dans l'essai Ç L'imagerie de lÕespace-temps dans l'art et la science È  (Space–time imagery in art and science). Ici, le physicien Norman Zabusky montre comment les chronophotographies cŽlbres du mouvement de Eadweard Muybridge inspirŽes non seulement par la peinture Ç Nu descendant un escalier, N¡ 2 È de Marcel Duchamp, mais aussi par des images d'Žcoulements de fluides du physiologiste ƒtienne-Jules Marey et par les travaux de Zabusky lui-mme, qui a collaborŽ avec son collgue scientifique Martin Kruskal sur les "visiometrics", ou encore la visualisation et quantification de l'Žvolution des objets amorphes.

Pour moi, cependant, lÕune des contributions les plus fascinantes de ce livre est l`Žtude d`une graphiste, Camilla Torna, qui a effectuŽ une Ç expŽrience È dans laquelle elle a demandŽ ˆ des sujets  ‰gŽs de 3 ˆ 72  ans  de dessiner leur propre interprŽtation du temps. Leurs rŽponses ont ŽtŽ organisŽs dans une banque de donnŽes appelŽe Ç La visualisation du temps È (Visualizing Time) et une sŽlection de 25 entrŽes appara”t dans le livre. Les dessins, qui vont d'un point unique sur une feuille blanche ˆ des rŽseaux soigneusement dessinŽes de vagues, de lignes et de cercles,  sont accompagnŽes de lŽgendes et donnent un aperu intŽressant des rŽponses crŽatives, mŽtaphoriques et conceptuelles ˆ l'expŽrience du temps. Le travail de Camilla Torna rŽvle ˆ la fois notre fascination infatigable avec le temps, et aussi la complexitŽ qui surgit lorsquÕon cherche ˆ saisir lÕessence et la signification du temps en tant que concept.

En explorant les diverses approches prŽsentŽes dans ce livre, une chose devient claire. La question centrale n'est pas tant de chercher une dŽfinition universelle du temps. A la place de cela, il s'agit d'enquter sur la faon dont le temps est vŽcu et de savoir comment nous  pourrions lÕaborder  sous des angles diffŽrents. En rŽunissant des voix Žmanant de toute une gamme de disciplines variŽs, le livre invite ses lecteurs ˆ explorer, enquter et rŽflŽchir librement sur le sujet d'une manire qui cŽlbre tous ces diffŽrents volets. Infinite Instances peut attirer ˆ la fois le spŽcialiste et le lecteur curieux, mais il intŽressera en particulier ceux qui sont impliquŽs dans des travaux multidisciplinaires et dans les dialogues entre l'art et la science.

Fred Swist est graphiste chez IOP Publishing, qui publie Physics World
www.fredswist.co.uk

Texte traduit par Paul Doru Mugur, RŽdacteur en chef Respiro 
www.respiro.org